Le Verger du Pré de Sagne

Production : Cidre, vinaigre de cidre
Producteur : Le Verger du Pré de Sagne
Correspondant : Martjin Van Lith
Adresse : 19240 Allassac
Téléphone : 05-55-84-39-24
 ou 06-98-72-20-35
Courriel : Contacter
Site : http://www.predesagne.com/index.html
Coordinateur : Stéphane Morelon

Un regard sur les méthodes de Martjin et Laurent :

Le Pré de Sagne : Retour vers le futur des variétés anciennes.

Le Verger du Pré de Sagne est une ferme comme on aimerait en voir beaucoup. Une dizaine d’hectares de pommiers, pour la plupart de variétés anciennes, sont parcourus par les moutons et les poules. Alléchant.

Quand on demande à Martijn et Laurent l’intérêt des variétés anciennes, ils répondent goût, arômes, rusticité et étalage de la récolte. Mais surtout, qu’un système comme le leur n’est possible qu’avec ce type de variétés.

Les pommes sont transformées : vinaigre, cidre, et surtout en un excellent jus qui doit son goût particulier à la diversité des variétés qui le composent. Le tout en bio.
Une pépinière permet de diversifier l’activité par la vente d’arbres, mais aussi de remplacer progressivement les vieux fruitiers. Avec pour but à terme de recréer un verger de pommiers de plein vent, qui ne nécessitera plus de traitement du tout, moins d’entretien, et sera mieux adapté pour les animaux.
Au-delà de tout cela, la véritable spécificité de la ferme réside dans le tournant opéré depuis deux ans. Les deux associés ont décidé de se lancer dans une expérience très courante par le passé, mais trop rare dans le coin : intégrer des animaux dans le verger.

On ne peut pas mettre n’importe quels moutons dans un verger, car ils détruisent l’écorce des arbres, sous laquelle circule la sève qui leur est vitale. D’où la nécessité de trouver une race adaptée. C’est le cas des Shropshire, sélectionnés au fil des siècles pour leur bienveillance arboricole.
Les poules, élevées directement sur place « sous la mère », sont de race Limousine. Une bonne race mixte - pondeuse et à viande -, parfaitement adaptée à la région, et surtout très rustique. Elles explorent bien le verger. Mais pour favoriser leurs tribulations et mieux repartir leurs fientes sur le terrain, les deux paysans leur ont construit des poulaillers-caravanes qu’ils déplacent régulièrement. Histoire de se faciliter un peu la vie, ces dernières comportent un système de porte à ouverture et fermeture automatique en fonction de la luminosité.

Bilan de l’opération : pour l’instant plus de temps, d’énergie et de sous ont été investis pour faire évoluer le système. La vente d’œufs et - pour la première année - de viande d’agneau n’équilibrent pas encore les coûts occasionnés, mais ça ne saurait tarder.
Une évolution de taille est déjà palpable concernant l’entretien du verger : l’enherbement est toujours bien maîtrisé par les moutons, il n’y a plus à passer le gyrobroyeur (une tondeuse géante accrochée à l’arrière du tracteur). A terme, la santé des arbres devrait aussi s’améliorer : les poules mangent des insectes nuisibles dans le sol. Et surtout les moutons détruisent les feuilles tombées à l’automne en les piétinant, ce qui défavorise la tavelure à la saison suivante. Ils mangent aussi des feuilles et fruits tombés au sol, empêchent le lierre de grimper sur les arbres, et taillent le bas des branches.
Un concentré de bon sens, en fait : renforcer l’équilibre écologique du lieu grâce à des recettes anciennes améliorées avec les moyens d’aujourd’hui.

Et la suite ? Reprendre en mains les fruitiers tout d’abord, quelque peu délaissés les derniers mois avec l’arrivée des animaux. Stabiliser le système, augmenter le cheptel de poules et de moutons pour atteindre un équilibre. Et ensuite...
Pourquoi pas des cochons ? A cette idée, Martijn enthousiaste sort un livre et pointe une vieille photo en noir et blanc : « J’y avais déjà pensé : regarde ces cochons-là, ils ont été sélectionnés pour les vergers depuis des siècles ! Ils profitent des fruits qui pourrissent au sol, mais ne creusent pas trop donc ils n’abîment pas les racines des arbres. » A suivre ?

JPEG - 14.8 ko

Navigation

AgendaTous les événements

Brèves Toutes les brèves